Expositions/Installations
Du 22 au 24 Mai 2015 – Hall du Théâtre HtH  Entrée Libre • Vernissage : Vendredi 22 mai • 18H00
Pix / antonio da silva

Nous vivons dans une société dans laquelle internet et les règles des médias sociaux gouvernent nos vies. Les homosexuels ont adoptés les rencontres en ligne et au-delà d’une liaison occasionnelle, pour certains d’entre nous, nos profils en ligne et corps dévoilés nourrissent notre coté narcissique et exhibitionniste, alors pour que d’autres c’est une quête voyeuriste sans fin. Pix est une série d’images tremblantes (selfie sans visage) de 2500 hommes homosexuels qui forment un film d’animation de 3 minutes qui dépeint ce qui se passe dans le « marché du désir ». Des milliers de corps d’hommes dans des poses typiquement masculines sont mis bout à bout, créant la mosaïque d’un seul et même corps.


Antonio Da Silva : D’origine portugaise, Antonio Da Silva est un réalisateur de film primé, basé à Londres. Avec l’objectif de combiner son intérêt pour le cinéma, la performance et les arts visuels, il entreprend à la fois un master en Beaux Arts au Central Saint Martins de Londres et un master en danse pour l’écran à The Place, école de danse contemporaine de Londres. L’expérimentation est le centre de son travail, il est intéressé par l’exploration des différents genres artistiques, que ce soit au niveau technique ou au niveau de leur contenu.

http://antoniodasilvafilms.com

 

graphism9
Humping pact / Diego Agulló, Dmitry Paranyushkin

graphism10

« The Humping Pact » est un projet mené  par Diego Agulló et Dmitry Paranuyshkin. C’est un pacte entre deux amis qui partagent la perversion secrète de conquérir des espaces en se multipliant eux-mêmes partout dans l’image, en érotisant la réalité en simulant des actes sexuels.

Les espaces que nous avons trouvé pour « humper » devaient eux-mêmes être de nature perverse et quelque peu dysfonctionnel : comme une usine abandonnée, des territoires urbains délaissés, des infrastructures désaffectées ou détournées. Nous mettons alors nos corps en relation avec eux dans le but de communiquer l’excès de désir et toute la tension qu’il suppose.

Le projet a commencé en 2011 lors d’une résidence au PACT Zollverein, Essen, Allemagne. Depuis, nous avons continué le projet dans les villes de Berlin, Copenhague, Liepaja (Lettonie), Bruxelles, Dro (Italie), Vienne et Franckfort.


Diego Agulló : Né à Madrid (1980). Après des études de philosophie, il déménage à Berlin. Depuis 2005 il y travaille en freelance à la croisée des domaines des arts visuels, de la chorégraphie et de la pédagogie. Il a récemment publié un livre de fabrication artisanale nommé Dangerous Dances.
Dmitry Paranyushkin : est né en 1981 à Moscou. Il est agent spécial et travaille dans le domaine de la polysingularité. Dmitry axe actuellement ses recherches sur les contenus textuels des réseaux sociaux, les systèmes dynamiques non-linéaires théoriques et sur le langage utilisant ThisIsLike (réseau de savoir associatif en ligne) comme un outil d’exploration des structures narratives dans des contextes performatifs et pour reconstituer les formes de navigation entre information et sens.

www.humpingpact.com
www.diegoagulló.com
www.deemeetree.com
 
Webcam Venus Project / Pablo Garcia • Addie Wagenknecht

« Si l’on demande quelle est la différence entre la peinture de la Renaissance La Naissance de Vénus (1486) et une page centrale de Playboy, la plupart des personnes répondront sans aucun doute : l’une est de l’art et l’autre de la pornographie.L’une est l’idéal humain, l’autre n’est qu’obscénité. Boticelli et Hugh Hefner sont-ils si différents ? Tous deux projettent des images de fantasme et d’érotisme à travers les médias de leur époque. Tous deux sont le véhicule de politique de genre, définissant des standards de beauté et de sexualité. Que se passerait-il si des performers adultes – déjà médiatisés en tant qu’objets sexuels – prenaient des poses  « classiques » ? ».

Dans Webcam Venus, nous avons demandé à des performeurs par sexcam en ligne de reproduire des œuvres d’art emblématiques. Cette œuvre est un hommage expérimental à la fois aux Beaux Arts et au phénomène sans prétention des caméras connectées sur internet. Les sexcams utilisent des webcam et les interfaces de chat pour rapprocher des performeurs adultes amateurs et un public. Les utilisateurs se connectent pour voir des hommes, des femmes, des transsexuels, des couples et des groupes qui diffusent leurs corps et leurs sexualités en live pour les spectateurs, performant souvent pour de l’argent. Pour créer cette expérience mêlant média supérieur et média primaire, nous avons pris des identités anonymes et nous avons tous les jours passé, pendant un mois, quelques heures à demander à des performeurs : « Voudrais-tu poser pour moi ? »


Pablo Garcia and Addie Wagenknecht collaborent depuis 2012. Formés en informatique, en arts des nouveaux médias, cinéma et architecture, ils opèrent tous deux à travers divers médias, échelles et contextes. Leurs travaux apparaissent sur des médias internationaux comme ANIMAL, Vice, Hyperallergic, Canal + France, et beaucoup d’autres. Collaborant ensemble depuis peu de temps, ils ont déjà participé à des expositions de renommée internationale de NewYork à Coppenhague, et exposeront prochainement à Berlin, Paris et Dublin.
La plupart de leurs travaux sont motivés par une simple contrainte de collaboration : Addie et Pablo ne sont pas sur le même continent. Cette distance (Innsbruck, Autriche à Chicago, USA) est le carburant de leur intérêt pour les espaces digitaux, la communication en temps réel, la culture du net et la nature du rapport réalité / virtuel. Leurs derniers projets, Webcam Vénus, Waiting and brbxoxo explorent nos rapports intimes via écran avec le monde digital.

Pablo Garcia http://pablogarcia.org
Addie Wagenknecht http://placesiveneverbeen.com 
 
graphism11
Films d’animations / TOM DE PEKIN
Projection sur écran extérieur à la tombée de la nuit.

graphism15

Tom de Pékin, vit et travaille à Paris. Il travaille dans le dessin, la vidéo, la performance, l’art imprimé. En tant que militant, artiste, graphiste et réalisateur, il s’intéresse aux rapports, aux détournements graphiques, il met en exergue l’assignation de genre qui conditionne les différents aspects de la vie sociale et en détourne les codes visuels.

Ses films sont un prolongement de son travail graphique dans un milieu different, qu’il s’agisse d’un film animé ou d’un film autour d’artistes vivants. Il travail actuellement sur la réalisation de plusieurs films en collaboration avec des chorégraphes autour de l’oeuvre de Alfred Jarry “Haldernablou” qu’il a illustré.